Avoir à sa disposition une voiture neuve et l’utiliser à sa guise est le rêve de toute personne. Mais, acheter un véhicule neuf exige un investissement significatif et n’est pas à la portée de toutes les bourses. La LLD ou location de longue durée peut être une alternative pour vous aider à réaliser vos rêves. Il est quand même nécessaire de suivre certaines dispositions, en s’engageant dans de telle opération.

Le début du contrat

Une LLD pour la location longue durée se concrétise toujours par la signature d’un contrat incluant les deux parties. Sur le contrat figure explicitement les obligations auxquelles le locataire et le loueur doivent se soumettre. Le locataire doit payer un montant mensuel, déterminé à l’avance, qui tient compte de divers paramètres. Cette mensualité est calculée essentiellement à partir de la valeur du véhicule, des conditions d’utilisation, de la durée du contrat. Le locataire choisit avec circonspection la formule de la LLD pour la location longue durée qui lui convient.

Au moment de la signature, le locataire n’est pas tenu à payer une forte somme. Des clauses  peuvent quand même stipuler de faire un dépôt de garantie, selon la formule adoptée. L’établissement locateur restitue cette caution intégralement ou en partie, compte tenu d’éventuels payements d’autres frais, à la fin du contrat.

Le contractant n’est pas propriétaire du véhicule mais son nom figure sur la carte grise, en tant que locataire. Le nom d’une autre personne peut même éventuellement y figurer aussi, en tant que cocontractant.

Les conditions d’utilisation du véhicule

Le locataire doit utiliser la voiture selon des règles bien établies, à travers le contrat. Un kilométrage forfaitaire mensuel doit, par exemple, être respecté. Les voitures à essence peuvent, en général, parcourir jusqu’à 15000 km et les diesels 25000 km, en un mois.

L’entretien du véhicule peut être pris en charge par le locataire, pendant la durée du contrat. Des contrats stipulent aussi la prise en charge totale de tous les entretiens par l’organisme locateur, à tout moment. Il y a même des possibilités de mise à disposition d’un autre véhicule au client, en cas de panne.

En cas d’accident, une voiture en LLD est toujours assurée pour certaines responsabilités. Mais, pour se parer à toutes les éventualités, la souscription à une assurance tout risque est recommandée.

À la fin de contrat

Les obligations liées à la LLD pour la location longue durée prennent fin à l’échéance du contrat. Le contrat dure généralement de un à cinq ans, selon le choix et les possibilités de chaque contractant. La résiliation d’un contrat avant terme est possible mais elle engendre des frais considérables.

Un contrat de LLD prend fin en cas de décès du souscripteur et le véhicule est remis au bailleur. Mais, un contrat LLD est toujours lié à une assurance emprunteur. L’assureur prend alors en charge les détails financiers de l’opération.

À la fin du contrat, le locataire doit remettre le véhicule dans un état acceptable par le bailleur. Une voiture en mauvais état peut entraîner le payement de frais de remise en état.